EDITO

Maire de Vic, je m’engage pour défendre notre identité.
.
Etre le premier magistrat de Vic-Fezensac me donne bon nombre de responsabilités vis-à-vis de vous tous, Vicois et Lagraulassiens, et c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de sérieux que je les exerce au quotidien dans notre belle cité. Mais au delà de ce rôle majeur, cette fonction me donne également une obligation envers notre territoire.

L’agriculture, la gastronomie, la chasse, la pêche, la culture taurine, les traditions festives, la convivialité et l’ouverture forment l’ADN de notre département et forgent une identité dans laquelle chacun de nous, à son niveau, a évolué et s’est construit. Cette culture grandit, au fil du temps, avec les générations et constitue un patrimoine d’une valeur inestimable.

C’est dans cette perspective que j’ai décidé de m’engager. J’apporte ainsi mon soutien, aux côtés d’un bon nombre d’autres élus, à l’association « Esprit du Sud 32″ qui réunit les différents acteurs de l’agriculture gersoise mais aussi les chasseurs, pêcheurs, aficionados, etc.

De même, j’ai répondu présent, il y a quelques semaines, à l’invitation d’André Viard, Président de l’observatoire national des cultures taurines, afin d’intervenir au Sénat pour parler de l’avenir de notre culture et signer la Charte pour les libertés et la diversité des cultures.

A travers cet engagement, je veux défendre l’identité de notre commune et pérenniser le rayonnement culturel de notre ville.

Bien à vous.

.

 

 

Le Maire,
Michel ESPIE

 

.